Apprendre à être soi

Être soi, c’est ne pas avoir peur de ses émotions, d’oser les montrer (pas toujours simple, c’est sûr, dans cette société où il est de bon ton de ne pas les montrer). Etre soi, c’est savoir demander de l’aide. Etre soi, c’est savoir aussi montrer le meilleur de nous même pour inspirer les autres. Car nous avons cette responsabilité sur la terre : être le meilleur de ce que nous sommes pour donner envie aux autres de l’être également.

Etre soi, c’est aussi savoir reconnaître en quoi nous sommes bons, et ne pas le minimiser, ne pas le rendre petit par peur de faire des envieux. Etre soi, c’est savoir écouter nos rêves et ne pas les étouffer dans l’oeuf sous prétexte que « ca ne se fait pas » ou encore « que c’est impossible ».

Rien n’est impossible.

Les parents sont des jardiniers

Nos enfants sont comme des plantes. Notre responsabilité de parents, c’est de ne pas couper trop courts les branches. De tailler, certes, mais de tailler avec intelligence. De tailler pour donner encore plus de vigueur et de force. Mais pas de rabaisser. Nos enfants ne doivent pas être des bonsaïs, taillés selon nos envies, taillés à la forme que NOUS désirons. On peut même se poser la question : faut-il tailler ? Oui, car il faut bien apprendre la vie en société. Et, dans la nature, tous les arbres ne poussent pas forcément : ceux qui font de l’ombre aux autres empêchent les plus jeunes qui poussent sous leurs frondaisons de grandir.

J’écoutais ce matin le podcast « Avez-vous choisi » de Oriane Savouré-Lucas (chouette podcast que je vous conseille). Dans cet épisode, elle interviewait Florence Servan Schreiber, une autre personne vraiment inspirante que j’admire. Dans cette conversation, Florence Servan Schreiber racontait sa dernière expérience : être montée sur scène avec deux complices pour la « nuit du kif » au Grand Rex. Pour celle, cette nouvelle expérience était venue de son envie de « redonner vie à des branches qui avaient été taillées, mais derrière lesquelles elle sentait encore de la sève : la branche du goût pour le métier d’acteur« .

Certes la vie nous oblige à couper certaines branches qui dépassent, car il faut bien apprendre à vivre en société. Mais… permettez à vos enfants d’être eux, découvrez avec eux ce qu’être « eux » veut dire. Aidez-les à se connaître. J’ai l’impression de ne seulement commencer à le comprendre à 40 ans, mais c’est bien tard. Pour moi, apprendre à être la « meilleure version de soi » devrait s’apprendre dès le plus jeune âge.

Etre soi : un chemin, pas une destination

Leur apprendre aussi qu’être soi, ce n’est pas un but qu’on atteint. C’est une route, un chemin. On doit constamment re-choisir le fait d’être qui nous sommes. « Etre » soi est en fait un abus de langage. Je devrais plutôt dire « devenir » soi, ou encore « devenir la meilleure version de soi-même ». Car, la vie n’est pas linéaire, et nous devons tous les jours recommencer, réaffirmer, affiner…

A ce sujet, j’ai pris la résolution, en décembre 2018, de passer une année extraordinaire. Au cours du séminaire Wake Up, l’inspirante Christine Lewicki nous a demandé ce qui serait pour nous une année extraordinaire. Et de tout noter sur notre cahier. En vrac. Les grands projets totalement déraisonnables tout comme les petites choses qui feraient de notre quotidien un quotidien extraordinaire. Puis, de sélectionner parmi tous ces projets, les 12 projets qui, s’ils étaient réalisés, feraient de cette année une année vraiment extraordinaire. Et je me suis lancée dans cette aventure. Et j’ai découvert…. Que ce n’était pas si simple ! Car passer une année extraordinaire ne se décrète pas. Il faut le re-choisir à chaque instant. En avoir envie tous les jours. Même quand ca ne va pas. Même quand les événements vont contre vous. C’est une grande leçon de vie. J’apprends au quotidien. Je découvre tous les jours de nouveaux outils. J’apprends tous les jours un peu plus à être « cette meilleure version de moi-même ».

Et… grande nouvelle… je vous annonce que je vais lancer un podcast pour partager avec vous tous ces grands (ou petits) apprentissages sur ce chemin de cette année extraordinaire. Ca vous intéresse ? Abonnez-vous à ma newsletter ici ou encore abonnez-vous à ce blog (en haut à droite) pour suivre toutes ces nouveautés. Et ce blog, bien entendu continue. 

A Manou

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s