Secrets de motivation : « aller vers » ou « éviter de » ?

On a coutume de dire qu’il faut avoir des buts dans la vie. Que c’est la clé de la motivation. Au bureau. Dans sa vie personnelle.

Conclusion logique : pour motiver nos enfants, on va avoir tendance à faire la même chose : leur présenter des objectifs, aussi inspirants que possible.

Des buts, oui. Mais des buts « positifs », « inspirants » ? Ou des buts « négatifs » ? Vous ne voyez pas où je veux en venir ? Lisez plutôt…

La PNL, vous connaissez ?

Non, je ne parle pas du groupe de rap. Mais de la « Programmation Neuro Linguistique ». C’est un ensemble de techniques et de méthodes, créées dans les années 1970 par les Américains John Grinder et Richard Bandler. D’après eux, nous percevons le monde selon des matrices particulières. Notre cerveau s’est structuré au fil de notre vie et de nos expériences pour appréhender et retenir l’information d’une manière particulière. Ils appellent cela des « méta-programmes« .

Ce sont des filtres inconscients qui orientent notre attention, qui orientent la façon dont on traite n’importe quelle information reçue puis dont on la communique.

Les méta-programmes sont comme des logiciels ou des filtres inconscients dans notre cerveau : ils filtrent les informations qu’on reçoit, puis traite, ils déterminent la manière dont on oriente notre attention, dont on fait des choix, dont on organise nos relations, dont on décide, se motive, dans un contexte donné. Il existe plusieurs sortes de méta-programmes.

Comprendre les méta-programmes des personnes qui nous entourent aide à comprendre comment il fonctionne, comment il se motive.

C’est notamment utile pour comprendre ce qui motive nos enfants… Et comment leur parler pour les motiver…

« Aller vers » ou « éviter de »

L’un des méta-programmes de la PNL concerne la motivation à passer à l’action. Il existe deux catégories de personnes :ceux qui désirent aller vers un but. Et les autres qui souhaitent plutôt éviter quelque chose.

  • Lorsque vous êtes de type «aller vers», vous êtes du genre à être attiré par la carotte, le bonbon, le but..
  • En revanche, lorsque vous êtes du type «s’éloigner de», votre cerveau est programmé pour analyser rapidement les situations en dépistant les obstacles et problèmes futurs. Vous êtes satisfait si vous avez songé à tout et si vous arrivez à bon port, en toute sécurité.

Pour nos enfants, c’est la même chose.

Vous essayez de convaincre votre enfant au sujet de quelque chose, vous avez le choix entre 2 types d’arguments :

  • Attiré par : si tu FAIS CECI, tu auras tel avantage. Ex. « Si tu PRENDS ton médicament, tu te sentiras mieux, tu auras moins de douleur, tu pourras mieux dormir, tu n’auras pas à repartir chez le médecin, tu guériras plus rapidement, etc. » ou « en travaillant plus, tu obtiendras de meilleures notes et tu pourras choisir de faire les études que tu voudras ».
  • Repoussé par : si tu NE FAIS PAS cela, voici les conséquences. Ex « Si tu NE PRENDS PAS ton médicament, tu seras encore plus malade, tu auras du mal à dormir, il faudra aller de nouveau chez le docteur, etc. » ou « « Regarde Fred, il s’est fait renvoyer de l’école parce qu’il ne travaillait pas assez, et il va passer le restant de ses jours à servir de l’essence aux automobilistes »

L’un de ces 2 arguments n’est pas « parlant » pour votre enfant…

Comprendre comment il fonctionne

Même si les 2 modèles s’expriment en chacun de nous, nous avons en général une dominante.

Pour la découvrir chez votre enfant, il suffit de lui demander ce qu’il recherche dans un domaine particulier et d’écouter s’il vous répond en disant ce qu’il veut (« aller vers ») ou ce qu’il ne veut pas (« éviter de »).

  • Regarde-t-il plus ce qu’il a à perdre ou plutôt ce qu’il a à gagner ?
  • Va-t-il vers plus de plaisir ? Ou cherche-t-il à éviter les ennuis ?

C’est intéressant de connaître son mode de fonctionnement pour l’aider à être motivé dans ses études. Et pour bien communiquer avec lui. Car la manière dont on présente les choses peut fonctionner… ou obtenir l’effet inverse qu’attendu. Par exemple, les gens qui vont vers les choses ressentent souvent de la colère ou du dépit quand on leur présente un problème sous l’angle de ce qu’il faut éviter….

Connaître ses modes de fonctionnement sera également intéressant pour l’enfant lui-même. Car, c’est en connaissant nos modes de fonctionnement qu’on avance. Il saura se formuler des buts « positifs » ou « négatifs » qui le motiveront…

Commentaires

One comment on “Secrets de motivation : « aller vers » ou « éviter de » ?”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s