S’émerveiller

Voilà une très belle activité pendant les vacances : chercher autour de soi toutes ces petites choses belles, étonnantes, ou drôles et s’émerveiller. S’émerveiller de la créativité de la nature. S’émerveiller de la beauté d’un paysage. S’émerveiller de la dextérité d’une fourmi…

Au cours de l’année, nous sommes tous très occupés. Notre emploi du temps nous fait passer d’une chose à l’autre sans répit. Et souvent d’ailleurs, en retard. Nous n’avons plus le temps de nous éveiller. Et nos enfants non plus. Car nous n’avons pas le temps d’observer un escargot paresseux sur le chemin de l’école. Ou encore un nuage en forme de licorne.

Pire. En les pressant, en les rabrouant, on leur apprend que s’émerveiller n’est pas important. L’important c’est d’être à l’heure. C’est d’être « sérieux » comme les adultes dans le Petit Prince de Saint Exupéry. Sauf que… être sérieux, est-ce la vie qu’on veut mener ?

Et si nous reprenions ensemble le temps de s’émerveiller ?

Car, tout autour de nous se trouvent des milliers de choses incroyables. 

Je suis tombée sur cet article Des botanistes rebelles armés de craies réhabilitent les “mauvaises herbes” urbaines. Cela m’a fait un choc. Car je n’avais jamais pensé à considérer les herbes folles de nos rues comme… des trésors…

Les mauvaises herbes, vous en avez certainement croisé sur les trottoirs. Sans doute que vous n’y avez pas prêté une grande attention car vous étiez occupé à autre chose. Peut-être que vous les avez vues mais que vous vous êtes dit : « Qu’est ce que c’est mal entretenu ici ! ». Avez-vous pensé que ces herbes pouvaient être rares ? Qu’elles pouvaient avoir des pouvoirs (de guérison par exemple) ? Une histoire incroyable car elles ont été ramenées dans les bagages des grands explorateurs ? 

Apprenons à faire comme ces botanistes. A voir vraiment les mauvaises herbes. A s’intéresser à elles. Ou d’ailleurs à tout autre détail de notre quotidien qui nous paraitrait insignifiant au premier abord. Soyons curieux. Soyons les découvreurs des temps modernes. Re-découvrons ce qu’il y a autour de nous. 

Et plus nous nous intéresserons à tous ces petits détails qui font notre quotidien, plus nous prendrons le temps de vivre. Vraiment. Et nos enfants avec nous 🙂

Vivent les escargots sur le chemin de l’école 🙂

PS : allez, petit exercice : est-ce que vous savez ce que c’est que cette plante-là ? (si vous pensez que vous ne l’avez jamais vue, regardez-la bien : elle pousse partout sur les bords de nos routes en France)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s