Une murder party en classe de géographie

Oui, oui, vous avez bien lu. Une murder party en classe de géographie…. A l’heure où les escape games fleurissent (ce nouveau loisir à la mode qui consiste à s’enfermer dans une pièce et trouver comment s’échapper en moins d’une heure à l’aide d’indices et de jeux de logique), une professeur de géographie a eu l’idée de proposer une activité originale en classe de géographie. L’objectif : aborder les dynamiques territoriales, les aires urbaines, les acteurs et les conflits d’usage (Programme de 3ème) de manière immersive.

Et pour cela, elle a conçu une véritable murder party, digne des jeux qu’on retrouve dans le commerce. Tout y est : énigmes, mise en scène…

Murder Party à Géographic City : le pitch

« Le dimanche, vers 20h, la police nationale de Nantes a reçu un appel alarmant d’une personne anonyme qui adécouvert un corps au 2 avenue Carnot (44000 Nantes). La brigade criminelle de Nantes, vous a donc envoyé avec une équipe de la police scientifique sur les lieux afin d’élucider cette enquête. Aucun signe d’effraction n’est à signaler, mais de nombreux éléments de la scène de crime doivent être analysés pour résoudre ce mystère. Vous devez déchiffrer toutes les preuves et interroger les suspects qui étaient présents au moment du crime afin de trouver le coupable et le mobile du meurtre. » (extrait de la fiche de jeu rédigée par Alexandra Berguig).

A l’aide de cartes, textes, graphiques, articles de presse, les élèves vont devoir élaborer un raisonnement géographique pour identifier le meurtrier et découvrir son mobile.

Cette mise en scène permet d’aborder la géographie de manière hyper concrète en comprenant ses implications dans la vie quotidienne. Et la professeure a « peaufiné » chacun des détails. Elle n’a pas choisi Nantes par hasard. Nantes a été le théâtre de nombreux affrontements autour du projet d’aéroport de Notre Dame des Landes. Les élèves doivent retrouver le coupable du meurtre de Marc Habbé, responsable de l’urbanisme pour l’Aire Urbaine de Nantes. Son corps a été retrouvé dans les locaux de Nantes Métropole Aménagement. Les suspects sont vraiment crédibles :

  • un zaddiste qui refuse de quitter la zone après l’abandon du projet de Notre-Dame des Landes, 
  • un agriculteur qui s’oppose à l’étalement urbain et qui refuse de vendre ses terres,
  • un aménageur qui a un problème de retard et de financement pour le projet l’île de Nantes (Hôpital),
  • et enfin l’association des périurbains de Saint-Herblain qui cherche également à limiter l’étalement urbain afin de préserver leur cadre de vie.

Les élèves doivent établir les mobiles du crime. Ils doivent détailler leur argumentation détaillée et l’étayer par les documents.

Un kit disponible

Pour ceux (professeurs ou parents) qui souhaiteraient faire la même activité, Alexandra Berguig a repris tous les éléments dans un document explicatif très bien fait. Vous disposez des énigmes, des photos, de la liste du matériel nécessaire.

Un grand bravo à cette professeur créative. On adorerait que tous les professeurs imaginent de telles activités.

Contacter l’auteure du jeu (Alexandra BERGUIG (Collège F. Dolto, L’Aigle) : alexandra.berguig@ac-caen.fr

Source : réseau ludus

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s