Réflexions et analyses

L’art de faire des erreurs

Apprendre à faire des erreurs de véritables opportunités, c'est ce que nous enseigne le jazz...

Et oui, faire des erreurs est véritablement un art ! 🎨

Depuis quelques années, une mode venue des Etats-Unis nous invite à penser que « c’est très bien de faire des erreurs« , qu’il faut « donner le droit à l’erreur« , qu’on devrait même « célébrer » les échecs, comme le font les américains…

Oui, mais… Nous sommes français.

Pas américains.

Ca fait une sacrée différence, en fait…

Parce qu’aux Etats-Unis, ce droit à l’erreur est cultivé depuis l’école.

Ce qui n’est pas vraiment le cas chez nous.😁

Conclusion, cette culture de l’acceptation de l’erreur, on essaie de la « plaquer » sur notre culture.

Mais c’est un peu une façade.

Parce qu’on ne peut pas s’empêcher de penser qu’une erreur est une erreur.

Ben oui, quoi, il vaut mieux ne pas en faire, non ?

Alors, comment réussir à dépasser cette conception de l’erreur ?

J’ai récemment découvert une image qui m’a beaucoup parlée et que je voulais partager avec vous.

L’image du jazz.

Lorsqu’on joue de la musique, on ne peut pas revenir en arrière.

On ne peut pas gommer ce qui a été joué, et de ce fait il est indispensable non seulement d’accepter l’erreur (par exemple une note qui ne correspond pas à
l’harmonie à un moment donné
), mais il faut réussir à « retomber sur ses
pattes » comme un chat.🐈

Les meilleurs joueurs de jazz intègrent les erreurs dans leur composition.

Pour eux, les erreurs permettent de prendre un nouveau chemin. La fausse note n’est pas ignorée, elle devient une opportunité.

Pour le musicien de jazz Stefon Harris, il y a erreur si les autres musiciens ne rebondissent pas sur la « fausse » note.

Donc en fait, l’erreur vient des autres (ceux qui n’ont pas écouté, pas réagi à la note) ; elle ne provient pas de celui qui a joué !

Je trouve génial de se dire que

  • chaque erreur est une opportunité : la légende raconte que les sœurs Tatin ont inventé leur célèbre tarte en oubliant d’y ajouter la pâte… Finalement l’erreur était utile 🙂
  • ne pas réagir à une erreur est une opportunité ratée
  • une erreur devient vraiment une erreur si le groupe qui nous entoure ne nous aide pas à dépasser cette erreur. Il est donc de notre responsabilité, pour ceux qui entourent la personne qui fait une erreur, de rebondir dessus et l’aider à intégrer cette erreur dans la grande composition qu’est la vie !

Vivement la prochaine erreur !😅

Découvrez le TEDx de Stefon Harris👇

Pour aller plus loin : Essai sur le jazz et le rapport à l’erreur

À propos Valérie

Je m’appelle Valérie, je suis mariée, mère de 3 enfants, et entrepreneure. J’ai co-fondé WeNow, une start-up qui vise à réduire l’impact des déplacements en voiture sur la planète. Pour en savoir plus sur cette aventure : wwww.wenow.com Multi-passionnée, je m’intéresse en particulier à la pédagogie, au développement personnel et à tout ce qui touche aux sciences comportementales ou aux travaux sur le cerveau. Fin novembre 2018, j’ai suivi le forum « Wake up, ou comment arrêter de vivre sa vie à moitié endormie ». J’ai décidé que je voulais vivre une année extraordinaire. Pour cela, je pose des actes à la hauteur de mes ambitions, pour être « le changement que je veux voir dans le monde » comme le suggérait Gandhi.

0 comments on “L’art de faire des erreurs

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :