Lectures inspirantes Réflexions et analyses soft skills

Comment se concentrer ?

Saviez-vous que ce n'est pas parce qu'on est attentif qu'on est concentré ?

On parle souvent d’attention et de concentration pour désigner la même chose.

Et pourtant non, ce n’est pas la même chose.

Jean-Philippe Lachaux, neuroscientifique, se passionne pour ces sujets.

Etre attentif ne veut pas dire être concentré

Il explique qu’on peut être attentif SANS être concentré.

Parce qu’on est toujours attentif à quelque chose.

Peut-être pas à la bonne chose.

Mais attentif à quelque chose quand même.

Un élève qui n’écoute pas un cours n’est pas attentif au cours, mais est certainement attentif à autre chose : ses rêves, le dessin qu’il est en train de faire sur sa main, ou encore le message que lui a fait passé son voisin sous la table.

L’attention, c’est un peu comme une lampe qu’on promène dans le noir et qui éclaire des objets les uns après les autres.

Pourquoi ? Parce que notre cerveau ne peut pas traiter toutes les informations qui lui arrivent. Cela ferait beaucoup trop.

Alors, il choisit ce sur quoi il met son attention : un son, une image, une odeur…

On peut avoir une attention plus ou moins large, plus ou moins focus.

Un peu comme notre lampe de poche : on peut décider d’éclairer largement la pièce, et dans ce cas, on voit beaucoup d’objets mais on ne les distingue pas précisément. On peut aussi se rapprocher d’un objet pour l’éclairer plus particulièrement.

De la même même manière, on peut choisir de mettre notre attention sur un point (un son, une image, une odeur, un concept, une discussion…) très précise, ou, au contraire, garder une attention plus large sur un environnement plus global.

Et la concentration ?

La concentration, c’est de l’attention en mode « concentré« , de l’attention stable.

En fait, lorsqu’on est concentré, on stabilise son attention sur quelque chose, avec une intention claire de faire quelque chose.

Par exemple : on est concentré quand on lit un livre. On est attentif aux mots dans le but de comprendre l’histoire.

On pourrait être attentif au livre, sans être concentré. Cela voudrait dire qu’on voit bien le livre (on ne pourrait pas nous le voler), mais on ne comprendrait pas l’histoire.

En fait, tout le principe de la concentration, c’est

  1. d’avoir une intention claire : si on ne sait pas ce qu’on veut, difficile de savoir à quoi être attentif
  2. de réussir à garder son attention stable sur la chose à laquelle on veut être attentif. Lorsqu’on a un réseau internet instable, c’est difficile de travailler. Et bien, se concentrer c’est comme conserver le réseau internet stable, établir une connexion stable avec l’objet de son attention.

« Muscler » son attention pour améliorer sa concentration

En fait, pour apprendre à se concentrer, il faut s’entraîner.

S’entraîner à repérer nos moments de distraction.

A repérer quand notre attention est déroutée ailleurs.

Une chose intéressante que Jean-Philippe Lachaux nous apprend, est que notre attention est systématiquement couplée à notre corps (mouvement des yeux, de la tête…).

Quand notre attention dévie, notre corps bouge.

On peut donc s’entrainer à se rendre sensible aux signes de notre corps qui nous indiquent que notre attention se déplace.

Et, comme un funambule, apprendre à la rétablir.

Plus on va apprendre à faire ce va-et-vient, plus il va devenir automatique, et, comme le funambule, nous allons pouvoir garder l’équilibre de notre attention…

La joie de la concentration

Et ce qui est génial, c’est que la concentration n’est pas quelque chose de fatigant ou de douloureux.

C’est, au contraire hyper enthousiasmant.

Jean-Philippe Lachaux a interrogé des sportifs de haut niveau et des musiciens professionnels pour mieux comprendre leur rapport à l’attention.

Ce sont des personnes qui ne peuvent absolument pas perdre une miette de leur concentration.

On aurait pu penser que cela leur demande un effort intense.

Ils ont, au contraire, parlé de rapport calme à l’attention, de maitrise, d’une attention posée sur un objet à la fois.

Ils ont exprimé un sentiment à la fois de grande tranquillité et d’une joie intense.

Ca donne envie, non ?

En attendant, je vous mets quelques liens pour écouter Jean-Philippe Lachaux : il est passionnant !!

À propos Valérie

Je m’appelle Valérie, je suis mariée, mère de 3 enfants, et entrepreneure. J’ai co-fondé WeNow, une start-up qui vise à réduire l’impact des déplacements en voiture sur la planète. Pour en savoir plus sur cette aventure : wwww.wenow.com Multi-passionnée, je m’intéresse en particulier à la pédagogie, au développement personnel et à tout ce qui touche aux sciences comportementales ou aux travaux sur le cerveau. Fin novembre 2018, j’ai suivi le forum « Wake up, ou comment arrêter de vivre sa vie à moitié endormie ». J’ai décidé que je voulais vivre une année extraordinaire. Pour cela, je pose des actes à la hauteur de mes ambitions, pour être « le changement que je veux voir dans le monde » comme le suggérait Gandhi.

2 comments on “Comment se concentrer ?

  1. Bonjour Valérie,
    L’attention et la concentration, c’est le cœur de mon travail d’orthopedagogue, formée à la pédagogie des gestes mentaux.
    J’aime bcp l’image de la poutre utilisée par Jean Philippe La chaux. Elle parle bien aux enfants. J’ai suivi un MOOC donne par lui et l’INSERM sur ce sujet. Je recommande s’il est diffusé à nouveau ( sur fun MOOC).
    Bonne semaine, merci pour tes partages,
    Anne

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :