Faire aimer la géographie aux enfants

Ribambelle de chiffres, de définitions, de noms à apprendre par coeur ou à savoir placer sur une carte… la géographie est souvent considérée par les enfants comme une matière rébarbative. Et pourtant, quand on y réfléchit, la géographie est une science passionnante. Comme elle s’intéresse aux interactions entre l’homme et son environnement, elle entretient de nombreuses relations avec plein d’autres matières : histoire, SVT, physique, langues… Alors, comment intéresser nos têtes blondes à cette matière ?

Une discipline mal aimée ?

Un enseignant a lancé la discussion sur un forum : « Pourquoi n’aime-t-on pas la géographie« . Les réponses sont assez unanimes : « la géo c’est trop théorique », « Je n’ai aimé la géographie que lorsque j’ai commencé à voyager ! Petite, c’était si abstrait !!!! » « En géographie, il fallait mémoriser des choses qui n’avaient pas trop de réalité, qui étaient très « froides » à mes yeux » « comment parler du littoral quand les élèves n’ont jamais vu la mer? » « Je pense que les cours étaient trop théoriques, aucun intérêt à mes yeux. »

La géographie est souvent le parent pauvre du couple « histoire géo » (pourquoi cette abréviation qui ne suit pas l’ordre alphabétique ?). Les professeurs consacrent souvent moins de temps à la géographie qu’à l’histoire au cours de l’année. Pourquoi ? Deux explications sont apportées :

  • Une écrasante majorité des enseignants de géographie du secondaire sont plutôt des historiens de formation. 
  • Il semble plus délicat pour un prof de ne pas achever le programme d’histoire dont les bornes temporelles sont bien identifiées et doivent servir de transition avec l’année scolaire antérieure ou suivante que de ne pas couvrir l’ensemble des espaces géographiques officiellement prévus.

En fait, il semble que l’image de la géographie et du métier de géographe n’ont que peu évolué au fil du temps. Quand on pense à un géographe, on imagine toujours un vieux bonhomme à la longue barbe derrière un gros livre : le géographe du Petit Prince de Saint-Exupéry, qui tient le compte « des villes, des fleuves, des montagnes, des mers, des océans et des déserts. »

Et d’ailleurs, il existe peu de géographes « stars ». Vous savez des géographes qu’on connait, comme Alain Decaux en Histoire par exemple. Je suis aussi fascinée de n’avoir pas trouvé de youtubeur star sur le sujet. Il y aurait là un super créneau à prendre 🙂

L’enfant adore pourtant la géographie, sans le savoir

Comme Monsieur Jourdain fait de la prose sans le savoir, l’enfant adore la géographie sans le savoir. Qui n’a pas joué à la chasse au trésor avec une carte ou rêvé de découvrir un trésor comme dans le fameux « l’ile au trésor » de Stevenson ? Qui n’a pas rêvé, un jour, de découvrir une contrée inexplorée ? Certains connaissent par coeur les cartes des « livres dont vous êtes le héros » pour savoir où se rendre au prochain coup. D’autres adorent les récits des grands explorateurs, des découvertes des premiers pilotes d’avion, les sept merveilles du monde, les voyages d’Ulysse. Les enfants connaissent par coeur la géographie du monde de Zelda ou encore de Fortnite. Et quel enfant n’a pas été fasciné en jouant avec Google Earth ? La géographie plait quand elle fait appel à la découverte, à la notion de nouveauté, de mystérieux, de curiosité.

Alors comment faire pour les intéresser ?

Le mieux serait évidemment de voyager. C’est comme les langues, cela ne devient concret et ne prend tout son sens que lorsqu’on est sur place. Mais, pas possible d’emmener nos enfants à l’autre bout du monde pour apprendre leurs leçons…

Alors, il faut trouver des angles d’approche, des lectures, des jeux et des notions qui viendront stimuler leur imagination et leur raisonnement. Ils aiment particulièrement quand on leur raconte des histoires. Alors, il faut chercher à tourner autour du jeu et de l’histoire : s’amuser avec les cartes, raconter des histoires extraordinaires, raconter des aventures de grands explorateurs… La géographie enseigne aux enfants le sens de la découverte.

  • Equiper leur chambre d’une carte du monde ou d’une mappemonde et prenez l’habitude de la consulter à chaque fois que vous parlez d’un lieu.

Une idée originale : chaque soir, bandez les yeux de l’enfant et faites lui toucher à trois reprises la planisphère devant lui. Notez les noms des pays/villes qu’il a sélectionnés : telle shéhérazade, vous allez devoir lui raconter l’histoire du soir qui passe par ces villes ou ces pays….

  • Se poser des questions sur l’origine de tous les objets de notre quotidien : « Où a été fabriqué ton pantalon ? D’où vient ce jouet ? D’ou viennent ces aliments ? Comment les autres mangent-ils ? « 

A connaître : La série Product, disponible sur Arte, s’intéresse aux dessous de la fabrication des produits que nous consommons au quotidien : la crevette, la pâte à tartiner, les bonbons… A chaque fois, une vidéo de quatre minutes et une carte pour suivre le déplacement des produits.

  • Utilisez l’actualité : le football, le tennis, le cyclisme, les jeux olympiques sont l’occasion de découvrir les pays, leurs drapeaux, leurs cultures.
  • Lors des sorties ou des déplacements, regardez la nature, les maisons, les paysages et posez-lui des questions sur ce qu’il voit qui est différent. Et a son avis pourquoi ici il y a des tuiles sur les maisons, et la-bas des ardoises ? Pourquoi on voit des petits champs avec des vaches ou des grands champs avec du blé ? Pourquoi il y a des sapins en montagne plutôt que des arbres avec des feuilles ?
  • Essayez de trouver des personnages, des personnes qui vivent un métier en lien avec le thème du cours. C’est beaucoup plus facile et vivant de s’intéresser à l’histoire de cette personne pour s’intéresser à la géographie du pays ou de la zone. Si, par exemple, l’enfant doit apprendre un cours sur la pêche, intéressez-vous à un marin, à sa vie. Intéressant de regarder un épisode comme celui-ci :
  • Essayez de trouver des trucs étonnants, surprenants sur le pays ou le cours à apprendre. Internet en regorge. Il suffit par exemple de taper « trucs étonnants sur le Canada » pour découvrir, en vrac, que :
  1. le Canada est le deuxième plus grand pays au monde après la Russie, il est même plus grand que toute l’Union Européenne !
  2. sa densité figure parmi les plus faibles au monde. Il y a moins de monde au Canada que dans la région métropolitaine de Tokyo. Il est même prudent, sur certains trajets, de prévoir quelques réserves d’essence et de vivres… 
  3. il traverse 6 fuseaux horaires (seule la Russie fait mieux avec 9 fuseaux horaires)
  4. le seul Québec fait 3 fois la France
  5. il a la frontière terrestre la plus longue du monde (avec les USA) et le plus long littoral du monde (ça prendrait 4 ½ ans pour parcourir le littoral canadien à pied. Et ce, sans repos ni pause pipi.)
  6. la différence entre la journée la plus froide et la journée la plus chaude peut être de… 70°
  7. Sur une grande partie du Canada, il y a moins de gravité que sur le reste de la planète.
  8. Les résidents de Churchill au Manitoba laissent leurs voitures déverrouillées au cas où quelqu’un rencontrerait un ours polaire.
  9. Les Américains ont essayé d’envahir le Canada 2 fois en 1775 et 1812. Ils ont perdus les 2 fois.
  10. il possède plus de 3 millions de lacs, soit un tiers de l’eau douce mondiale (et plus de lacs que tous les autres pays réunis)
  11. il possède aussi 10% des forêts mondiales
  12. 1 Canadien sur 5 est né à l’étranger
  13. les canadiens ne comptent pas le nombre de pièces comme en France. Dans les annonces immobilières, on peut acheter un « 3 pièces et demi« . Le demi, c’est pour… la salle de bains…

Bref, je pourrais en rajouter… Bande de petits coquins, vous en voulez d’autres ? Vous voyez, quand on commence comme ca, on a envie d’en savoir plus. Et en plus, quand on tire la pelote, on comprend par exemple pourquoi le Canada fait partie des 3 pays les plus gros producteurs d’hydroélectricité (avec autant d’eau dans le pays, c’est facile…). Plus intéressant de découvrir la géo comme ca, non ?

Doc Seven est un youtubeur à la recherche de ces trucs étranges : 7 frontières insolites, 7 souterrains insolites, 7 choses interdites en Corée, 7 lieux abandonnés sur terre, 27 faits surprenants sur la Russie, sur le Japon, sur la Belgique… Voici un épisode sur les USA :

Alors, à vous de jouer. Au prochain cours de géographie, essayez de chercher au moins 5 trucs insolites, stupéfiants, marrants, inconnus… Cela rendra le cours beaucoup plus intéressant !

A chaque fois, pensez à poser des questions à votre enfant sur ses sentiments : qu’as-tu ressenti ? Qu’est-ce que tu as aimé ? Qu’est-ce que tu as moins aimé et pourquoi ? L’implication émotionnelle de l’enfant améliore la mémorisation…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s