Une méthode pour aider ses enfants à trouver le sommeil

« Maman, j’arrive pas à dormir ! » C’est vrai que ce n’est pas agréable de se retourner dans son lit sans trouver le sommeil. Et le stress (ou l’excitation) de la rentrée peut générer des moments de ce type.

Alors voilà la technique que j’utilise. Elle consiste à contracter et à décontracter successivement certains muscles.

Il semblerait, en effet, que le relâchement musculaire induise une détente psychologique. Laquelle favoriserait l’endormissement.

Concrètement, voici ce que je leur propose :

  • contracte tous tes muscles en inspirant et en comptant jusqu’à 5
  • puis relâche tout en expirant et en comptant jusqu’à 10.
  • Répète 5 fois.

Juste après une tension, un muscle va se détendre plus qu’à l’accoutumée, et va permettre de ressentir une sensation de détente profonde, propice au sommeil.

C’est une adaptation libre de la méthode « Jacobson », mise au point en 1928 par Edmund Jacobson, éminent psychiatre américain. Il a prouvé, avec un appareil de mesure du tonus musculaire, que toute pensée est en lien avec des phénomènes qui se passent dans les nerfs et dans les muscles, et que par conséquent les émotions et le tonus musculaires sont en intime relation. Selon lui, une grande détente physiologique entraîne un calme psychique et émotionnel. Il rédigea un livre en 1929 pour expliquer sa méthode de relaxation.

Il propose de faire le même exercice que je vous ai proposé plus haut, mais en se concentrant sur chaque groupe de muscles. L’objectif est d’abaisser le plus possible le tonus musculaire pour diminuer au maximum la tension cérébrale et « mettre le cerveau au repos ».

Quelques exemples :

  1. Mains et avant-bras
    Serrer le poing droit et replier le bras jusqu’à bien ressentir la tension musculaire. Maintenir en comptant jusqu’à 5, relâcher d’un coup en comptant jusqu’à 10 et se concentrer sur la sensation ressentie. 2 × à droite, 2 × à gauche, puis 2 × les deux bras en même temps.
  2. Muscles du visage
    Contractez tous les muscles du visage : froncez les sourcils, serrez doucement les dents, pressez les lèvres, fermez les yeux aussi fort que possible, essayez de soulever vos oreilles si vous le pouvez. Tenez ainsi pendant en comptant jusqu’à 7. Puis laissez votre visage se relâcher comme si vous dormiez, sentez la décontraction. Faites-le deux fois.
  3. Région des épaules et de la nuque
    Hausser les épaules en direction des lobes d’oreille, rester assis droit. Maintenir, puis relâcher. « Intérioriser » la détente dans le cou et les épaules et continuer le processus.
  4. Musculature du ventre
    Rentrer le nombril et maintenir les muscles bandés. Relâcher, se détendre. Sentez l’effet de relaxation vous envahir.
  5. Jambes et fesses
    Comprimer les muscles fessiers et bander les muscles des deux jambes : contracter les cuisses, appuyer les talons au sol, lever les doigts de pied. Relâcher.

Si cette méthode est pratiquée régulièrement, elle devient une formidable technique de relaxation. Pas forcément uniquement pour le sommeil, mais également au cours de la journée.

En effet, en suivant cette technique, on découvre les sensations particulières liées aux émotions ou aux tensions, et on identifie les muscles que nous contractons involontairement. Ceux qui ne sont pas forcément utiles à nos gestes de la vie quotidienne mais que l’on contracte par habitude ou sous l’effet d’une émotion. Cela permet d’apprendre à utiliser le moins de tension musculaire possible pour effectuer les actions de la vie au quotidien et ainsi économiser le carburant que nous brûlons dans nos muscles, nos nerfs et notre cerveau à chaque fois que nous pensons ou agissons…

Qu’en pensez-vous ?

Expérimentez la technique de relaxation en écoutant une capsule audio de 20 mn proposée par une université canadienne, avec le délicieux accent canadien : https://www.teluq.ca/site/documents/multimedia/relaxation-jacobson.mp3

source : https://www.teluq.ca/site/infolettre/articles/relaxation-progressive-de-jacobson.php

Commentaires

2 comments on “Une méthode pour aider ses enfants à trouver le sommeil”
  1. Solenne dit :

    Merci pour cette bonne méthode; je sens qu’elle peut être une solution pour tenter de couper l’arrivée d’un mal de tête dû à une contraction trop importante des muscles des épaules!

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s