Astuces à tester Réflexions et analyses

Bonnes résolutions : ce que j’ai appris

Comme beaucoup, à chaque début d'année je fais le point sur l'année à venir. Voilà ce que j'ai appris après plusieurs dizaines d'années de pratiques et de nombreuses lectures...

Le début d’année, c’est traditionnellement la période où on prend des bonnes résolutions.

On pourrait le faire à tout autre moment de l’année… Mais c’est une occasion comme une autre.🤪

Et c’est toujours bien de prendre le temps de se faire un petit bilan de temps en temps. Pour voir où on en est, pour voir où on a envie d’aller, ce qu’on a envie de changer, faire le point sur ce qu’on a appris sur la vie, sur soi, sur les autres…

Ca fait longtemps que je pratique cet exercice. Ou du moins que j’essaye de le pratiquer, avec plus ou moins de bonheur.

Alors, voilà un petit condensé de ce que j’ai découvert sur le sujet :

1.Tout le monde n’a pas la même capacité à tenir les résolutions qu’il prend

Cette découverte, je la dois à Gretchen Rubin, auteure du livre « les 4 profils » que je vous résume dans l’article « Les 4 profils : un super livre pour mieux comprendre les autres« .

Gretchen Rubin était surprise de découvrir que certaines de ses copines n’arrivaient jamais à tenir les résolutions qu’elles prenaient alors que elle, oui. Elle a donc enquêté, et a découvert que nous ne sommes pas tous capables de suivre les règles que nous nous auto-fixons.

Ce n’est pas du tout grave, parce qu’on a tous des modes de fonctionnement différents. Mais c’est quand même utile de le savoir pour arrêter de prendre des résolutions qu’on ne suivra pas….

2. Les 5 grandes règles qui font que ca marche

Ces règles sont un mix de ce que j’ai appris dans mes lectures et de recherches scientifiques :

  1. prendre peu de résolutions : 3 maximum, car sinon on a du mal à s’en souvenir
  2. les marquer et les rendre visibles : dans son livre wake up – arrêter de vivre sa vie à moitié endormi, Christine Lewicki suggère d’écrire ses objectifs sur des papiers et de les placer à des endroits stratégiques, là où on est sûrs de les voir régulièrement : devant son bureau, sur la glace de sa salle de bains…
  3. formuler d’une manière qui nous donne vraiment envie : ca, c’est le conseil des scientifiques. En 2020, ils ont publié une étude qui montre que la manière de formuler une résolution jouait un rôle crucial dans le fait de les tenir ou non. Ils suggèrent de remplacer les formules négatives telles que « Je vais arrêter ou éviter de ______ » par des formules positives telles que « Je vais commencer à ______ ». Par exemple « Je mangerai plus de fruits » plutôt que « Je vais arrêter de grignoter des sucreries« … Plus la formulation sera « visuelle », plus on peut se représenter la situation, mieux ce sera « A midi, je choisis un fruit en dessert« . Et plus cela correspond à quelque chose qui nous fait envie, plus cela sera facile de se lancer !
  4. parler de ses bonnes résolutions : il est plus facile de tenir ses bonnes résolutions… quand on en a parlé autour de soi ! Parce qu’on se sent un peu engagé vis-à-vis des autres.
  5. se fixer des objectifs atteignables et courts termes : mieux vaut petit que trop gros et ne pas faire du tout ! Et surtout, il vaut mieux commencer tout de suite.

3. Je ne prends pas de « résolution » : je préfère chercher ce qui me rendra « fière de mon année »

J’ai découvert que prendre des « résolutions » me stressait. Parce que cela représente des injonctions supplémentaires. Et, avec ma todo list de chaque jour, je suis déjà bien servie 🤪

Je préfère donc prendre un temps calme de réflexion en fin d’année ou en tout début d’année, pour faire le point sur ce que j’ai réussi l’année précédente, ce que j’ai appris, ce que j’aimerais cultiver ou changer.

Je prends aussi du temps pour penser à l’année qui arrive en me demandant 2 choses :

  • Qu’est-ce qui fera que je suis FIÈRE de mon année ?
  • Quel est LE MOT qui caractérise le mieux l’année que j’ai envie de passer ?

Pour cela, j’utilise une liste de questions que j’aime beaucoup. Cette liste s’inspire beaucoup d’un podcast intitulé « le mot de l’année » :

  • Comment j’ai envie de me sentir cette année ? Quelles sont les 3 émotions que j’ai envie de sentir au quotidien ?
  • Qu’est ce que je voudrais avoir vécu, accompli, changé pour me dire “ca a été une bonne année” ou « je suis fière de mon année »
  • Quelles sont les 3 choses que je pourrais faire dès aujourd’hui pour aller dans ce sens, pour m’en rapprocher
  • Quelle personne aimerais-je être devenue à la fin de l’année ? Et quelles sont les qualités d’une telle personne ?
  • Quelles sont les 3 façons dont je veux contribuer au monde et/ou à mon entourage cette année ?
  • Quelles sont les 3 façons donc je veux prendre soin de moi cette année ?
  • Quel mot caractériserait le mieux l’année géniale que j’ai envie de passer ?
  • Comment ce mot peut-il se manifester dans les différents domaines de ma vie ? Comment puis-je l’incarner ?

Je garde précieusement toutes ces réponses car j’aime bien les relire l’année d’après 😍

Quand j’ai le temps, je m’écris, au même endroit, un petit mot à mon moi de dans 1 an. C’est toujours rigolo de le relire.

A la fin de cette réflexion, je note les points qui me rendraient fière de mon année et le mot qui caractérise mon année à un endroit que je suis sure de relire souvent. En général, en haut de ma todo list.

Mais… la grande nouveauté par rapport à avant : je ne m’interdis pas de changer au cours de l’année, soit de mot, soit d’objectifs. ☺️ Parce qu’on ne sait jamais ce qui peut survenir dans une année.

À propos Valérie

Je m’appelle Valérie, je suis mariée, mère de 3 enfants, et entrepreneure. J’ai co-fondé WeNow, une start-up qui vise à réduire l’impact des déplacements en voiture sur la planète. Pour en savoir plus sur cette aventure : wwww.wenow.com Multi-passionnée, je m’intéresse en particulier à la pédagogie, au développement personnel et à tout ce qui touche aux sciences comportementales ou aux travaux sur le cerveau. Fin novembre 2018, j’ai suivi le forum « Wake up, ou comment arrêter de vivre sa vie à moitié endormie ». J’ai décidé que je voulais vivre une année extraordinaire. Pour cela, je pose des actes à la hauteur de mes ambitions, pour être « le changement que je veux voir dans le monde » comme le suggérait Gandhi.

1 comment on “Bonnes résolutions : ce que j’ai appris

  1. Ping : Bonnes résolutions : ce que j’ai appris — Etincelle – La voiedumilieu

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :