Un super rituel à enseigner à nos enfants pour être heureux

Votre ado tient un journal intime ? Gé-ni-al ! Sans le savoir, il fait un énorme pas en avant pour travailler son bonheur. Pour ceux qui n’en tiennent pas, ou pour vous-même : tentez l’expérience sur 5 jours d’affilée. De nombreux scientifiques comme Matthew Lieberman, chercheur en neurologie à l’université de Los Angeles se sont penchés sur les bienfaits de l’écriture, et il s’avère qu’écrire chaque jour permet de mieux vivre, et d’être plus heureux. « Mettre noir sur blanc ses sentiments aiderait le cerveau à «réguler ses émotions» et réduirait anxiété, angoisse et tristesse. »

Les bénéfices d’un journal intime

Ecrire chaque jour, ne serait-ce que 5/10 mn, a de nombreux bénéfices :

  • Gérer les problèmes : c’est plus facile de gérer ses émotions à l’écrit qu’à l’oral. Et cela permet aussi de dégonfler l’importance que prennent les choses dans la tête. Souvent, à l’écrit, on s’aperçoit que ce qu’on prend pour une montagne est en fait beaucoup moins important que cela en a l’air.
  • Faire le vide : cela soulage de parler, vous avez remarqué ? Et bien parler à son journal a le même pouvoir.
  • Mieux se connaître. L’important n’est pas de trouver une réponse parfaite à chacune de ces questions, mais de se les poser, d’y réfléchir.
  • Développer sa confiance en soi.
  • Apprendre à écrire. C’est comme pour l’oral. C’est en forgeant qu’on devient forgeron. Et bien, c’est en écrivant qu’on devient écrivain. Y’a pas à tortiller, c’est toujours la pratique, la pratique, la pratique… Et quoi de mieux que de s’entrainer en parlant d’un sujet qu’on connait bien : soi ? Et puis, cela permet aussi de réapprivoiser l’écriture, dont l’école peut nous avoir dégouté…
  • Et puis, plus tard, cela permettra de retrouver qui on était, de visualiser combien on a évolué. C’est toujours intéressant 🙂

Comment commencer ?

Pas toujours simple de se lancer. Certains peuvent se retrouver face à l’angoisse de la page blanche. Alors petit truc tout bête : écrivez sans réfléchir la phrase suivante « De quoi je vais bien pouvoir parler ? ». Cela peut libérer. Sinon, vous pouvez aussi vous poser des questions du type :

  • De quoi suis-je fier (fière) aujourd’hui ?
  • Qu’est-ce que j’aimerais faire qui me rendrait fier (fière) ?
  • Qu’est-ce que j’ai appris aujourd’hui ?
  • Est-ce que je peux aider quelqu’un ?
  • Quel est mon rêve le plus fou ?

A vous d’inventer des questions.

Petit truc : écrivez-vous un lot de questions sur des petits papiers. Mettez-les dans un boite et tirez-en un au hasard au moment ou vous allez vous mettre à écrire. Vous allez voir : ça vient tout seul…

Bloom, l’atelier d’écriture qui fait du bien

Depuis un mois et demi, je suis un atelier d’écriture pour se faire du bien organisé par Florence Servan-Schreiber. Coach et auteure de plusieurs livres que je vous recommande vivement comme « Trois kifs par jour« , ou encore « Power patate« , elle a testé de nombreux approches autour de l’écriture et propose pendant 4 mois des ateliers et des exercices pour :

  • « se connaître,
  • se comprendre,
  • faire le tri dans ses aspirations,
  • apprivoiser ses contradictions,
  • cesser de ruminer,
  • et surtout trouver chouette d’être qui on est. »

Bougie et musique baroque

Le dernier exercice en date est vraiment chouette. Et tellement chouette que je souhaitais le partager avec vous. C’est un outil qu’on peut – qu’on doit – apporter à nos enfants. Je trouve cela dommage de ne le découvrir qu’à 40 ans, et je pense que si on permettait aux plus jeunes d’apprivoiser de tels outils, ils en retireraient encore plus de bénéfices dans leur vie d’adulte.

L’exercice est le suivant : écrire durant 25 minutes non-stop, une bougie allumée, avec de la musique baroque dans les oreilles. C’est assez étrange comme expérience : on a l’impression d’être revenu au temps de Louis XIV. La musique baroque aurait un rythme proche de notre rythme cardiaque et permettrait d’être encore plus en harmonie avec soi-même. Je ne sais pas si cela est vrai, mais de mon côté, cela accélère mon rythme d’écriture. Et ce qui est très étrange, c’est que mon esprit ne pouvant pas à la fois me dicter ce que je dois écrire ET penser en même temps, se calme progressivement. J’arrête toutes ces pensées tournoyantes et c’est très agréable. Au bout de 25 minutes, c’est comme si j’avais passé un coup d’aspirateur dans mon esprit 🙂 Ah oui, j’allais oublier : il faut aussi penser régulièrement à écrire la phrase suivante « Qu’est-ce que j’entends par là ? » Cela force à aller au bout des choses.

Et vous, tenez-vous un journal ? Avez-vous déjà essayé et en avez-vous senti les bienfaits ? Avez-vous testé cela avec vos enfants ? Partagez en commentaire !

Si vous avez aimé ce post, n’hésitez pas à vous abonner au blog en cliquant sur le lien dans la colonne de droite et à partager autour de vous !!

Commentaires

2 comments on “Un super rituel à enseigner à nos enfants pour être heureux”
  1. EstelleL dit :

    Partagé ! Je ne connaissais pas tous les bienfaits du journal intime. Je vais m’y remettre avec plaisir 👍

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s